Rester mince pour certaines personnes est une question d’apparence, non une obligation. Toutefois, tout le monde n’a pas eu cette chance, car elles devaient imposer un régime alimentaire strict sinon son état sanitaire risque de s’aggraver ou son obésité pourrait lui être fatale. Comprendre les conséquences sanitaires engendrées par les graisses est alors essentiel tout en croyant à l’efficacité des régimes adoptés. Deux informations qui seront développées ici.

Les problèmes de santé liés aux dépôts de graisse

Les aliments trop gras conduisent à des dépôts de graisse sur la paroi des artères et sur les parties musculaires, notamment le cholestérol LDL. Il faut néanmoins souligner que ce ne sont pas tous les cholestérols qui sont mauvais, mais elles sont fondamentales en tant que catalyseur de la synthèse des hormones. Ces dépôts de graisses entrainent un dysfonctionnement du métabolisme et freinent ou accélèrent le flux de la circulation sanguine. Voici les maladies générées par ces problèmes de graisse :

  • Le diabète

Les graisses aggravent le diabète. La raison ? Le surpoids conduit à une résistance à l’insuline dont le rôle est de gérer le taux de sucre dans le sang. L’insuline a la faculté d’assimiler les sucres alors que les graisses inhibent cette action. La personne diabétique se voit alors continuellement son taux de sucre augmenté ce qui est particulièrement inquiétant.

  • L’hypertension et les problèmes cardio-vasculaires

À cause de cette insulino-résistance, tout chamboule dans le corps. Le foie se met à produire une substance dénommée lipoprotéine (VLDL) engendrant l’augmentation considérable de mauvais cholestérol, et favorisant le dépôt de graisse dans les vaisseaux sanguins. Ces problèmes se manifestent entre autres par l’angine de la poitrine, l’infarctus du myocarde ou athérosclérose.

  • L’obésité

Si autrefois, c’est jugé comme un état, elle est actuellement classée dans la catégorie des maladies ou même épidémie. Cet est un facteur de risque pour les cancer s(prostate, utérus, colon ou vésicule biliaire), origine des troubles de règles, des atteintes hépatiques ou incontinence urinaire, etc. Toutes sont des maladies, générées par l’accumulation et l’indigestion des graisses dans les parties concernées.

Comment maigrir tout en préserver sa santé ?

Il faut ainsi miser sur l’efficacité des régimes, car l’administration d’autres traitements pourrait ne pas être éligible au métabolisme qui est déjà fragilisé.

Un régime efficace doit être assez nutritif pour éviter les carences, tout en démontrant son efficacité dans un délai raisonnable. Une des régimes qui a prouvé son efficacité est le régime Natman, privilégiant les aliments hypocaloriques à suivre en 4 jours. Il s’agit d’un régime à base de cuisson sans huile, d’une fréquence de 3 repas par jour incluant fruits et légumes cuits à la vapeur. Les aliments gras sont à éviter durant les restes des jours.

Exclusif pour prévenir les maladies de l’intestin, le régime sans résidu est aussi indiqué. Le principe est de diminuer la fréquence de selle en diminuant les aliments à base de fibre et en priorisant les viandes maigres, le lait sans lactose, et le bouillon de légumes sans lactose.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *