boulimie

Loin d’être un choix ou un caprice, la boulimie est une véritable maladie. Elle touche de nombreux jeunes. Elle nuit considérablement à la qualité de vie. La relation par rapport au corps est déséquilibrée. Face à cela, il est essentiel de suivre un traitement.

L’importance de faire une thérapie

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire. L’image du corps est omniprésente et obsessionnelle. Les crises peuvent d’étaler sur quelques mois ou bien apparaître par moment. Les facteurs sont nombreux. Il peut d’agir de séquelles de traumatismes ou d’une faible estime de soi. Une personnalité perfectionniste ou l’impulsivité peut aussi être à l’origine du trouble. Un régime alimentaire restrictif peut aussi représenter un facteur de risque. La boulimie est néfaste pour a santé. En effet, elle peut entraîner des troubles digestifs, rénaux, cardiaques, et même endocriniens. Comme l’anorexie, elle entraîne souvent une dénutrition. Heureusement, des traitements existent. Consulter un thérapeute est important face à la boulimie. En effet, il apporte un accompagnement personnalisé tout au long du traitement. Il aide le malade à reprendre confiance en lui et offre de nombreux conseils. De plus, il prescrit des médicaments pour réduire les symptômes. Et cela permet la baisse des symptômes. Selon la Fédération Française anorexie boulimie, plus de 600 000 personnes avaient un trouble alimentaire en 2018. Et l’automédication est pratiquée par de nombreux individus. Pourtant, seul un médecin peut prescrire des examens pour voir s’il y a d’autres problèmes. Cette étape est essentielle pour connaître les soins à adopter. Avant de consulter un psychologue à Kraainem, il faut s’informer sur les bonnes adresses.

Se soigner grâce à une thérapie

Une thérapie comportementale et cognitive est souvent utilisée. Elle consiste à aider le patient à modifier son comportement. Le spécialiste aide le patient à mieux gérer ses pensées et ses émotions négatives. La personne apprend aussi à gérer le stress et l’impulsivité. La thérapie permet d’agir sur la source du problème. La prise en charge dure environ 6 mois. Les séances peuvent être individuelles ou en groupe. Une vingtaine de séances suffisent en général. Le principal but du traitement est d’améliorer l’estime de soi du malade. Une thérapie systémique est aussi une bonne solution. Elle fait intervenir la famille du malade. Elle aide à améliorer les rapports internes dans la famille. Dans ce cadre, le médecin agit pour améliorer la communication. Les membres doivent prendre en considération la souffrance de la personne. Un discours positif est important pour aider à sortir de la boulimie. Entre autres, un traitement médicamenteux consiste surtout à utiliser des antidépresseurs. La thérapie nutritionnelle est un complément important de la psychothérapie. Les effets sont plus durables. La thérapie aide l’individu à réapprendre à manger. Cela permet de retrouver petit à petit une alimentation équilibrée. Le plus important est que cela modifie la relation entre le patient et l’alimentation. Dans ce cadre, le spécialiste donne des conseils et des informations relatives au poids. De plus, la thérapie nutritionnelle permet de soigner bien d’autres troubles alimentaires. Mais lorsque les problèmes de santé sont importants, une hospitalisation est nécessaire. Le traitement implique une rééducation nutritionnelle avec une thérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *